vendredi 15 février 2019

SOUMP, COCO,KOKORONG

C'est le fruit du Balanites egyptiaca, arbre emblème du Sahel, appelé aussi dattier du désert...

Selon Wikipedia, "le fruit est une drupe charnue de 1 à 2,5 cm de long, de forme ovale oblongue, de surface soyeuse-pubescente et de couleur verdâtre-blanchâtre, à l'intérieur de laquelle il n'y a qu'une seule graine.



De cette graine, on extrait une huile alimentaire et cosmetique... Les graines sont egalement employées, en fumigation, pour calmer les maux de tete. L'amande de la graine sert de vermifuge.
 
C'est un fruit sec abondant qui se conserve tres bien que l'on retrouve en permanece sur les marchés.  


La pulpe est une substance brune sucrée qui entoure la graine. 

Malgré tout, sa consommation est réduite ; sans doute à cause de son arrière-goût amer et sa tendance à écorcher la langue. Mais aussi qu'il n'est pas toujours commode à éplucher avec les doigts...

Le soump, en wolof, recele beaucoup de vitamines et acides aminés qui en fait un fruit particulièrement recommandé pour les femmes qui allaitent et les personnes agées souffrant de rhumatisme.


On peut l'utiliser pour entretenir le foie, pour se déparasiter (vers intestinaux, bilharziose, dracunlose, onchocercose), pour abaisser le mauvais cholésterol et donc trés utile en présence de diabète ou d'hypertension.

Laxatif doux et antianémique, la consommation de soump est également trés bénéfique contre les trroubles gastriques.

A l'Hopital Traditionnel de Keur Massar, il est mélangé avec la pulpe et l'eau de coco ainsi que les fruits de l'Hyphaene thebaïca (le konkorong). 


La mixture obtenue est présentée sous le nom de Extrait MTK  qui est indiquée contre la toux, l'accoutumance au tabac, les parasitoses, les douleurs, la fatigue ou baisse de tonus et la douve de foie.

L'Extrait MTK tonifie, en particulier, le foie, les poumons, l'estomac et épure le sang.

Enfin, il est d'un bon apport dans les protocoles de traitement des maladies dues à des perturbations hormonales tels que le goître, les pertes de voix, les amydalites, les affections de la thyroide entre autres, le traitement des maladies autoimmunes et les maladies chroniques et génétiques.

mardi 5 février 2019

A LA DECOUVERTE DE NOS FRUITS....

La médecine traditionnelle, partout, est aussi une occasion de redécouvrir les produits du cru qui ont fait les beaux jours de notre alimentation ancienne.

Au Senegal, ce qui interpelle en premier, ce sont les fruits locaux abondants, permanents et trés bon marché, jadis friandises trés appréciées des enfants et ingredients culinaires essentielles des femmes, aujourdhui délaissés au point de pourrir de façon regrettable dans les marchés pendant certaines saisons...

Certes la mode gustative aura toujours tendance à en réintroduire quelques uns sous forme de jus exotiques mais malheureusement dans des mélanges trés osés sur le plan nutritionnel ou tout simplement hors de portée....

Nous ouvrons un nouveau chapitre qui va nous permettre ensemble au cours des prochains jours, de revisiter ce riche patrimoine  et decouvrir, ô combien, la prevention des maladies a toujours été et restera avant tout une question d'alimentation ...     

En vérité, leur utilisation s'est tout naturellement et logiquement imposée à nous. 

L'Hopital Traditonnel de Keur Massar a une haute conception de son statut d'utilité publique pour le respect duquel nous nous sommes engagés à mettre à la disposition du public des traitements peu onéreux et permanents à base de produits dont l'inocuité est avérée.   

Les fruits sont mélangés, selon la recette du praticien, sous forme d'extraits qui sont conditionnés dans des flacons de 60ml. 

Une notice apposée détaille la composition, renseigne sur le mode d'utilisation et indique les affections ciblées.

Enfin, ces extraits doivent être considérés avant tout comme des compléments alimentaires ; ils peuvent être consommés à l'écart de toute prescription thérapeutique.

Que ce que tu manges soit ton premier medicament, ne disait-il pas le brave Hyppocrate ?

mercredi 5 décembre 2018

Les enfants à Keur Massar

Bien sûr, ils sont à l'école Yvette Parès et, à la moindre occasion, les visiteurs, les amis partagent avec eux, échangent, chantent, dansent parfois.

Enora, Juliette et Marie ont fait régulièrement du yoga et du sport. Natacha est allée s'occuper des petits. Benjamin et Gaëlle ont fait des chants avec les grands. Thérèse a fait de l'eurythmie. Jean-Charles du dessin. Laetitia a joué de la guitare...

























Mais il y aussi des relations plus "privées" qui se tissent avec un engagement conséquent. Mohammed a nettoyé le site avec Corine. Il a appris à faire la tresse et le moëlleux au chocolat avec Thérèse. Il sait préparer et servir l'ataya et donner un coup de main au labo...





















Tous ces petits engagements ou partages qui sont autant d'enrichissements réciproques!







samedi 17 novembre 2018

Enora, Juliette et Marie!!!

Juliette, Marie, Enora, arrivées le 28 septembre à l'Hôpital Traditionnel, viennent de terminer leur stage...Elles ont su s'adapter aux conditions d'ici et ont été extrêmement appréciées par chacun et chacune.































































Curieuses de tous les aspects de la culture sénégalaise, elles s'y sont - à chaque fois que cela a été possible - immergées prenant un vrai plaisir à cuisiner, goûter, essayer... 




Nous les remercions vivement pour leur enthousiasme, leur implication, leurs rires, leur travail!

lundi 5 novembre 2018

Le moment du bol!

Tiéboudien ce midi
Le moment du bol est toujours un grand moment pour les stagiaires, les visiteurs ou le personnel. 














Et riz sauce herbes

On ne sait jamais vraiment quand il arrive... Cela dépend du jour, de l'heure de la prière, du nombre de patients qui sont encore présents, de la circulation, des fêtes. Bref... Il arrive entre 13 h et 15h30...

Il est suivi d'un ou de deux atayas qui eux aussi arrivent avec plus ou moins de rapidité selon qu'il faut aller à la boutique acheter le thé, le sucre, le gaz....








Juliette et Marie qui migrent d'un plat à l'autre...


Tandis qu'Enora finit tranquillement les restes
Moments d'échanges, de discussions, de franche rigolade, en français ou en pulaar (et on est vite frustré quand on ne comprend pas).















Aujourd'hui, ce sont Natacha et Stéphane qui ont offert les bols et toute l'équipe a bien pensé à eux qui sont repartis cette nuit! Un grand merci pour ce moment de partage en votre nom... et... revenez vite! Un grand merci aussi pour les beaux pupitres de la salle de réunion!



mercredi 24 octobre 2018

Remise en état des pupitres!

Tentative de décapage de l'ancien
Quand les ami-e-s donnent de leur temps (sur leurs vacances), de l'argent et de l'énergie pour "donner un coup de main" précieux à l'Hôpital de Keur Massar en recyclant, réhabilitant, remettant en état d'intelligents pupitres sur lesquels de grands élèves ont préparé leur bac, ici, à Dakar, ça fait chaud au coeur!

Et comme rien n'est vraiment simple - nulle part au monde - il faut faire des choix (décaper ou changer le plateau?), puis les assumer...








Se garer entre chevaux et véhicules

Le choix fut vite fait: décision de changer les plateaux

1. c'est-à-dire aller en ville de Keur Massar, s'arrêter en double-file entre chevaux et camions/bus/engins de gros travaux (pauvres piétons...), choisir l'épaisseur (Natacha a géré comme un chef!), faire couper le morceau aux dimensions requises (et là, elle a commencé à craindre la réaction de Stéphane...) 
Le choix après avoir enjambé les planches...














2. En constatant la découpe de certains plateaux, pendant que Natacha peint bravement en entendant d'étranges bruits dans la nuit qui s'étend, Stéphane décide de demander l'aide de Franck pour que nos plateaux de pupitre aient un air moins malheureux...


Franck et Stéphane....

...en train de "mettre aux normes"


Natacha, Stephane ... Même Diouf donne un coup de main...
3. Cette fois, l'atelier est lancé et les actes s'enchainent, malgré la chaleur, les moustiques, le besoin de boire, etc. Ca décape, ça ponse, ça peint, ça corrige les imperfections et l'affaire, ma foi, prend une jolie tournure...

Natacha a la peinture "méditative"!
Une vraie salle de cours est maintenant disponible!

Les trois états des pupitres ... Avant, pendant, après...


Un grand merci à Natacha, Stéphane, Franck!

samedi 29 septembre 2018

29 septembre: début d'une nouvelle année pour HTKM et L'Arbre à Partage!


Elles sont arrivées cette nuit par Tunis. Elles ? Ce sont les trois premières stagiaires de cette nouvelle année pour l'Hôpital et pour l'Arbre à Partage...  

Enora, Juliette et Marie vont passer deux mois entre le Jardin botanique, le labo, les tradipraticiens et l'étude des plantes.

Aujourd'hui, samedi, première cueillette, premier mafé, premier athaya. Tout est découvertes, questionnements, adaptation pour ces jeunes étudiantes françaises.

L'équipe de Keur Massar est ravie et détendue et rivalise de plaisanteries durant le repas...