mardi 21 juillet 2015

La Chronique du Mardi au Jardin Botanique : Le Typha Angustifolia



     LE TYPHA ANGUSTIFOLIA

C’est une variété de roseau, plante aquatique et peste végétale. 

Elle pousse dans les zones marécageuses ou au bord des cours d’eau.

C’est une plante très envahissante qui se multiplie par ses rhizomes, en fait des racines épaisses et blanches qui se développent perpendiculaires au sol.

A Dakar et sa banlieue, elle symbolise les inondations récurrentes qui ont dévasté plusieurs zones de la capitale.

Herbe très résistante et de haute taille, elle se présente avec des feuilles grasses, plates et longues ; elle donne en guise de fleurs des épis marrons composés de flocons duveteux auxquels sont accrochés de minuscules graines.

Ces flocons  très allergéniques sont libérés dans l’air à l’approche et au début de l’hivernage et causent beaucoup de désagréments notamment en déclenchant des rhinites, crises d’asthme et conjonctivites.

Comme tous les roseaux, le typha fait aussi l’objet de beaucoup d’applications artisanales (confection de nattes, éventails, etc...), comme boure mais aussi comme combustible.

Les recherches d'eventuels autres usages se poursuivent qui participent du souci de neutraliser sa proliferation.

Elle est également apprêtée pour servir d’aliment pour le bétail. On la sèche pour l’occasion.

Car la plante fraîche est réputée toxique pour les animaux. On sait depuis que la faute incombe à la multitude de micro-organismes qui adhèrent aux pieds de la plante.

Le typha ne fait l’objet d’aucune application médicinale à notre connaisance tant au niveau de l'Hopital Traditionnel de Keur Massar qu'ailleurs.

Djibril BA

2 commentaires:

  1. c'est une plante vraiment interessante, d'ailleurs j'aimerai faire un travail la dessus et j'aurai besoin de vos conseilsla dessus. merci

    RépondreSupprimer

Et si vous nous faisiez un signe lors de votre passage?